Respecter le budget, un objectif pas toujours atteint chez les ménages québécois

Québec, le 4 février 2014 – Six personnes sur dix au Québec produisent un budget pour leurs dépenses du ménage en 2009. Parmi celles-ci, 43 % disent toujours le respecter, 50 % le font habituellement et environ 6 % l’ont rarement ou jamais respecté. Certains groupes de personnes sont moins portés à dresser un budget. Toutefois, lorsqu’elles le font, elles le respectent davantage. C’est le cas notamment des personnes âgées, des personnes vivant seules, des ménages propriétaires sans hypothèques ou des ménages sans dettes.

D’autres résultats concernant la tenue et le respect du budget ainsi que l’incapacité à assumer une dépense imprévue sont présentés dans un article publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec dans le bulletin Données sociodémographiques en bref.

Plus les personnes en emploi sont satisfaites de l’équilibre entre le travail et la famille, plus elles évaluent positivement leur santé mentale

En 2011, plus la satisfaction à l’égard de l’équilibre travail-famille est grande, plus les travailleuses et travailleurs du Québec sont enclins à se déclarer en bonne santé mentale. Même constat en Ontario, quoique le taux de satisfaction à l’égard de l’équilibre travail-famille est supérieur au Québec.

L’article montre également que les personnes en emploi plus scolarisées, travaillant de longues heures ou selon un horaire atypique, affichent des taux de satisfaction inférieurs. De même, plus les enfants sont nombreux et en bas âge, plus les parents tendent à être insatisfaits de leur équilibre travail-famille.

La famille, principal soutien lorsque surviennent des changements majeurs

Au Québec, en 2008, près de quatre personnes sur dix ont connu au cours des douze derniers mois au moins un changement majeur dans leur vie. Les jeunes en vivent davantage que les plus âgés, et les jugent généralement de manière plus positive. Cette différence d’appréciation n’est pas étrangère à la nature des changements vécus par chacun des groupes d’âge.

Peu importe la nature du changement survenu dans leur vie, la famille fait toujours partie des ressources auxquelles les personnes touchées ont le plus souvent recours. Le soutien émotionnel constitue la première forme de soutien offert par la famille. 

Les travailleurs autonomes ont diversifié leurs sources de revenus entre 1996 et 2011

Parmi les travailleurs autonomes, la part des revenus du travail dans le revenu total a décliné entre 1996 et 2011 au profit des autres revenus privés, essentiellement des revenus de placement. La composition du revenu des employés rémunérés est demeurée sensiblement la même.

En 2011, tout comme en 1996, les revenus des travailleurs autonomes sans personnel rémunéré sont inférieurs à ceux des employés, alors que les revenus des travailleurs autonomes, mais cette fois ayant du personnel rémunéré, sont comparables à ceux des employés.

L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Suzanne Asselin
    Agent de recherche socioéconomique
    Tél. : 418-691-2406, poste. 3223
  • Maude Boulet
    Analyste en statistiques du travail
    Tél. : 514-876-4384, poste. 6245
  • Sylvie Rheault
    Agent de recherche socioéconomique
    Tél. : 418-691-2406, poste. 3111
  • Stéphane Crespo
    Agent de recherche socioéconomique
    Tél. : 418-691-2406, poste. 3105
  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411
  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec