Croissance démographique et vieillissement contrastés dans les MRC du Québec à l’horizon 2036

Québec, le 1er octobre 2014 – En 2036, si les tendances récentes se maintiennent, la population sera supérieure à ce qu’elle était en 2011 dans 75 des 104 municipalités régionales de comté (MRC), tandis qu’elle aura diminué dans les 29 autres. Tel est le premier constat des Perspectives démographiques des MRC du Québec, 2011-2036, diffusées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Toutes les MRC des régions administratives de Lanaudière, des Laurentides, de la Montérégie, du Centre-du-Québec ainsi que Montréal et Laval devraient compter plus d’habitants en 2036 qu’en 2011. Dans les autres régions, MRC en croissance et MRC en déclin se côtoieront.

Alors que la population de l’ensemble du Québec devrait croître de 17 % entre 2011 et 2036, 18 MRC connaîtraient un essor démographique d’au moins 25 % en 25 ans, dépassant même 35 % pour 7 d’entre elles. Mirabel, dans les Laurentides, arrive en tête de liste avec une croissance d’environ 48 %, suivie des MRC de La Jacques-Cartier, dans la Capitale-Nationale, et de La Rivière-du-Nord, également dans les Laurentides, qui auront toutes les deux une croissance d’environ 43 %. À l’opposé, deux MRC de la Côte-Nord enregistreraient les taux de variation les plus négatifs d’ici 2036 : La Haute-Côte-Nord (– 15 %) et Le Golfe-du-Saint-Laurent (– 12 %).

Le vieillissement démographique que connaîtra le Québec au cours des 25 prochaines années se reflètera de manière contrastée dans les 104 MRC. Alors qu’en 2011, seulement deux d’entre elles ont une part de personnes de 65 ans et plus supérieure ou égale à 25 %, pas moins de 83 MRC auront franchi ce seuil en 2036. Les aînés représenteraient même plus du tiers des effectifs dans 34 de ces MRC. Cette part pourrait atteindre 45 % dans la MRC des Basques, dans le Bas-Saint-Laurent. Suivraient Mékinac, en Mauricie, avec 42 % et L’Islet, en Chaudière-Appalaches, avec 41 %.

À l’autre extrémité, Caniapiscau, sur la Côte-Nord, l’Administration régionale Kativik et Eeyou Istchee, dans le Nord-du-Québec, verraient elles aussi la proportion des personnes de 65 ans et plus augmenter, passant de moins de 5 % en 2011 à 6 %, 8 % et 11 % respectivement dans 25 ans. Bien qu’en hausse, ces niveaux restent nettement inférieurs à celui du Québec en 2036 (26 %). En fait, dans 25 ans, ces trois MRC seraient les seules à se situer sous le seuil québécois de 2011 (16 %).

L’âge moyen de la population passera de 40,9 ans en 2011 à 45,2 ans en 2036 dans l’ensemble du Québec. Ce niveau sera surpassé dans 78 MRC, atteignant même près de 56 ans dans la MRC des Basques. L’âge moyen sera supérieur à la moyenne québécoise dans toutes les MRC de six régions administratives, soit le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Mauricie, l’Estrie, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le Centre-du-Québec.

Un document d’analyse accompagne les résultats détaillés des perspectives démographiques pour les 104 MRC du Québec, disponibles sur le site Web de l’Institut de la statistique du Québec.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Frédéric F. Payeur
    Démographe
    Tél. : 418 691-2406, poste 3114
  • Chantal Girard
    Démographe
    Tél. : 418 691-2406, poste 3062
  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411


  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec