La majorité des personnes traitées pour un cancer estiment avoir reçu des services d’excellente qualité

Montréal, le 11 septembre 2014 – En 2013, 90 % des personnes ayant été traitées pour un cancer évaluent globalement la qualité des services reçus comme étant excellente ou très bonne, 8 %, comme étant bonne et 2 %, comme étant passable ou mauvaise. Ces résultats tirés de l’Enquête québécoise sur la qualité des services de lutte contre le cancer révèlent une amélioration par rapport aux résultats observés lors de l’enquête de 2008 alors que 86 % jugeaient la qualité excellente ou très bonne.

Les publications diffusées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec permettent de repérer les changements survenus dans le parcours du patient à la suite de la réforme du système de cancérologie entamée en 2005. Ainsi, plus de patients estiment que l’on a tout fait pour contrôler leur douleur et leurs malaises, qu’on les a traités avec respect et dignité et que les professionnels qui les soignaient étaient au courant de leur dossier médical. Cependant, proportionnellement moins de patients ont reçu de l’information écrite sur leur maladie et son traitement, sur les différentes étapes du traitement ou encore sur la façon de gérer les effets secondaires d’un traitement.

Soulignons également que les éléments en lien avec les efforts consentis par les professionnels de la santé pour assurer le confort physique des patients sont plus fréquemment évalués positivement, alors que l’inverse est observé pour ceux relatifs au soutien émotionnel. Les éléments concernant les temps d’attente et l’information/la communication sont, quant à eux, jugés négativement par plus du quart des patients.

Certains aspects de l’organisation des services dans le domaine de la cancérologie feront l’objet d’une prochaine publication. On cherchera en effet à savoir si l’accès à une infirmière pivot en oncologie contribue à rehausser la qualité perçue des patients.

L’enquête

L’Institut a mené l’Enquête québécoise sur la qualité des services de lutte contre le cancer 2013, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux. Au total, 9 175 personnes de 18 ans et plus ayant subi une chirurgie, une chimiothérapie ou une radiothérapie (incluant la curiethérapie) pour soigner un cancer en 2010 ont accepté d’être interrogées dans le cadre de cette enquête.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411
    Institut de la statistique du Québec


  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec