Hausse de l’activité économique en janvier 2015

Québec, le 23 avril 2015 – Le produit intérieur brut (PIB) réel aux prix de base du Québec augmente de 0,2 % en janvier 2015, faisant suite à une stagnation en décembre et une baisse de 0,2 % en novembre. Au Canada, le PIB fléchit de 0,1 % en janvier. La hausse au Québec provient des industries productrices de biens. Ces dernières enregistrent une augmentation de 1,2 %, alors que la production des industries de services diminue de 0,2 %. Par ailleurs, le PIB de janvier 2015 par rapport au même mois de 2014 est de 1,2 % plus élevé. Au Canada, ce taux est équivalent à 2,4 %.

Les hausses observées dans l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse ainsi que les services publics, la construction et la fabrication expliquent à eux seuls la croissance économique du Québec pour le mois de janvier. En outre, 11 des 20 grands secteurs de l’activité économique ont connu une augmentation en janvier.

Hausse de la production de biens

En janvier 2015, les industries productrices de biens enregistrent un gain de 1,2 %, faisant suite à une hausse de 0,2 % en décembre et une diminution de 0,8 % en novembre. Tous les secteurs de production de biens ont connu des hausses : l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse (+ 3,4 %), l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz (+ 2,3 %), les services publics (+ 4,0 %), la construction (+ 0,8 %) et la fabrication (+ 0,3 %).   

Diminution de la production de services  

Du côté des services, la production baisse de 0,2 % en janvier, après avoir connu une croissance nulle en décembre et une augmentation de 0,1 % en novembre. Les gains enregistrés dans le commerce de gros (+ 0,5 %), le secteur de la finance et des assurances (+ 0,2 %) et les administrations publiques (+ 0,4 %) ont été complètement annulés par les pertes observées dans le commerce détail (– 1,5 %),  les services de transport et d’entreposage (– 0,6 %), les services professionnels, scientifiques et techniques (– 0,5 %), les services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d'assainissement (– 0,8 %) ainsi que les services d’enseignement (– 0,3 %).

Par ailleurs, par rapport au même mois de 2014, les industries productrices de services ont connu une croissance de 1,1 % en janvier et les industries productrices de biens affichent une augmentation de 1,4 %. Au Canada, les taux sont de + 2,2 % pour les industries productrices de services et de + 3,0 % pour les industries productrices de biens.

Croissance dans le secteur de la fabrication  

La production du secteur de la fabrication augmente de 0,3 % en janvier, après avoir connu une hausse de 2,1 % en décembre et une baisse de 2,6 % en novembre. La croissance de janvier est attribuable au gain de 0,7 % dans le secteur de la fabrication de biens durables. Toutefois, le secteur de la fabrication de biens non durables réduit sa production de 0,3 %.

En ce qui concerne les industries de fabrication de biens durables, la croissance provient surtout de la fabrication de produits métalliques et de la fabrication de matériel, d'appareils et de composants électriques. Pour ce qui est des industries de fabrication de biens non durables, la baisse est attribuable essentiellement à la fabrication du papier, la fabrication de produits chimiques et la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc.

Regain dans l’industrie de la construction  

La production de l’industrie de la construction augmente de 0,8 % en janvier, faisant suite à deux baisses consécutives (– 1,2 % en décembre et – 0,4 % en novembre). Le gain en janvier est expliqué en grande partie par la hausse de la production dans le secteur des travaux de génie. Par contre, la production dans le secteur de la construction résidentielle diminue. Le ralentissement dans la construction de maisons neuves (simples, doubles et en rangée) explique en bonne partie la baisse dans le secteur résidentiel. On note toutefois une augmentation dans les rénovations résidentielles.   

Hausse dans le commerce de gros et baisse dans le commerce de détail  

La production du commerce de gros augmente de 0,5 % en janvier, faisant suite à trois baisses consécutives (– 0,7 % en décembre, – 0,1 % en novembre et – 0,5 % en octobre). Les gains observés chez les grossistes-distributeurs de produits alimentaires, de boissons et de tabac (+ 5,4 %) et chez les grossistes-distributeurs de machines, de matériel et de fournitures (+ 3,8 %) expliquent la hausse en janvier.

La production du commerce de détail fléchit de 1,5 % en janvier, après avoir connu une baisse de 0,9 % en décembre et une hausse de 1,1 % en novembre. La baisse de la production en janvier est surtout attribuable aux pertes enregistrées chez les marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces (– 3,3 %) ainsi que dans les magasins d’alimentation (– 2,9 %).


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Mario Beaulieu
    Économiste
    Tél. : 418 691-2411, poste 3172
  • Réjean Aubé
    Économiste
    Tél. : 418 691-2411, poste 3142
  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411
  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec