Œuvres d’art : hausse des achats institutionnels en 2013-2014

Québec, le 1er octobre 2015 – En 2013-2014, les institutions muséales, les entreprises qui possèdent une collection d’art et les six plus grandes municipalités du Québec ont acheté pour 16,2 millions de dollars d’œuvres d’art, ce qui est supérieur à la dépense annuelle moyenne des cinq dernières années (8,5 M$). Ces résultats proviennent de l’Enquête statistique sur les acquisitions d’œuvres d’art réalisée par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec.

Un millier d’œuvres achetées

L’enquête de l’Observatoire est menée pour la treizième année consécutive. En 2013-2014, elle porte sur les achats d’œuvres d’art d’une trentaine d’institutions muséales, d’une trentaine d’entreprises propriétaires d’une collection d’art ainsi que des six plus grandes municipalités du Québec. Parmi ce groupe d’établissements, 24 ont acheté au total 1 070 œuvres d’art. Les autres établissements interrogés par l’Observatoire n’ont pas fait d’achats en 2013-2014.

Remontée des achats des institutions muséales

En ce qui concerne les institutions muséales en particulier, elles ont acheté au total pour 3,5 M$ d’œuvres d’art en 2013-2014. Il s’agit d’une remontée puisqu’au cours des quatre années précédentes, la valeur des achats des institutions muséales avait été plus faible. Notons que pour enrichir leurs collections, les institutions muséales ne comptent pas seulement sur les œuvres d’art qu’elles achètent, mais aussi sur celles qu’elles reçoivent en dons. Ainsi, en 2013-2014, les œuvres achetées représentent 9 % de la valeur totale des acquisitions d’art des institutions muséales, le reste de la valeur (91 % ou 35,5 M$) étant attribuable aux œuvres reçues en dons.

Ces renseignements proviennent de la publication Optique culture no 44, que l’on peut consulter sur le site Web de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :