Hausse du produit intérieur brut du Québec au troisième trimestre

Québec, le 21 janvier 2016 – Le produit intérieur brut aux prix du marché augmente de 0,3 % en termes réels au troisième trimestre 2015, soit une hausse annualisée de 1,1 %. En regard des trois mêmes trimestres de 2014, le PIB réel progresse de 1,1 % au Québec contre 1,5 % au Canada. C’est ce que nous apprend la publication de l'Institut de la statistique du Québec Comptes économiques du Québec, 3e trimestre 2015

Au troisième trimestre, la croissance provient essentiellement de l’amélioration du solde du commerce extérieur, alors que la demande intérieure finale progresse à peine en dépit d’une hausse des dépenses de consommation finale des ménages et que l’accroissement des stocks ralentit.

Après avoir augmenté de 0,1 % au trimestre précédent, la croissance des dépenses de consommation finale des ménages reprend de la vigueur au troisième trimestre (+ 0,5 %) en raison d’une hausse de 0,8 % des dépenses en biens conjuguée à une croissance de 0,2 % de celles en services. Les dépenses en biens durables (+ 2,3 %), celles en biens semi-durables (+ 0,1 %) et celles en biens non durables (+ 0,3 %) s’accélèrent par rapport au deuxième trimestre, où on enregistrait une décroissance pour les dépenses de consommation finale de biens des ménages.

Par ailleurs, la formation brute de capital fixe des entreprises (– 0,3 %) ainsi que celle des administrations publiques (– 1,8 %) sont en baisse. L’investissement en construction résidentielle des entreprises reprend après deux trimestres de décroissance avec un taux de croissance de 2,5 %, grâce à la construction de logements neufs (+ 8,3 %), alors que les activités de rénovation diminuent de 0,7 % et que les commissions se replient de 0,4 %. L’investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels recule de 1,6 %. Il s’agit d’une huitième baisse consécutive. L’investissement en machines et matériel décroît de 5,3 %, suivant une croissance de 1,0 % au deuxième trimestre. L’investissement en produits de propriété intellectuelle diminue de 0,8 %.

Les exportations totales de biens et services diminuent de 0,1 % au troisième trimestre, suivant une croissance de 2,7 % au deuxième trimestre. Les exportations internationales en biens (– 0,4 %) expliquent le recul des exportations internationales (– 0,3 %), les exportations de services étant en croissance (+ 0,3 %). Les exportations vers les autres provinces (+ 0,3 %), tant en biens (+ 0,2 %) qu’en services (+ 0,4 %), viennent atténuer la baisse. Les importations totales de biens et services se replient de 0,9 %, alors qu’elles augmentaient de 1,8 % au deuxième trimestre. La diminution des importations totales étant supérieure à la diminution des exportations totales, le déficit du solde du commerce extérieur se résorbe de 1,5 G$.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Jean-François Fortin
    Économiste
    Tél. : 418 691-2411, poste 3175
  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec