Six Québécois sur dix planifient financièrement leur retraite

Québec, le 7 juin 2016 – En 2014, un peu plus de six adultes québécois sur dix déclarent se préparer à la retraite grâce à un plan d’épargne personnel ou à un régime de retraite de l'employeur. Cette proportion est plus faible que celle observée en Nouvelle-Écosse et dans les provinces des Prairies. Les personnes possédant un faible niveau de compréhension des questions de nature financière sont plus susceptibles de ne pas avoir de plan financier pour la retraite. Comme on pouvait s’y attendre, les personnes déclarant les revenus les plus élevés et celles occupant un emploi sont au contraire plus enclines à épargner en prévision de leur sortie de la vie active.

Les Québécois sont relativement moins nombreux que les autres Canadiens à envisager le maintien en emploi lors de la retraite

Les fonds de retraite gouvernementaux et d’employeurs constituent les principales sources de revenus prévues pour la retraite. Parmi les sources de revenus alternatives, les Québécois envisagent moins souvent la vente d’actifs financiers et non financiers que les résidents du reste du Canada. De plus, seulement un Québécois sur cinq planifiant la retraite prévoit occuper un emploi, alors qu’il s’agit d’au moins une personne sur trois dans l’ensemble des autres provinces.

La proportion des travailleurs du Québec couverts par un régime à prestations déterminées a diminué, mais elle demeure supérieure à celle des travailleurs des autres provinces

Le Québec se démarque des autres provinces par une plus forte adhésion des employés à un régime de retraite d’employeur à prestations déterminées, et ce, en dépit d’une diminution relative du taux d’adhésion entre 2000 et 2014 (de 40 % à 36 %). En contrepartie, le Québec tend à afficher le plus faible taux d’adhésion à un régime à cotisations déterminées au cours de cette période. Environ 5 % des employés participent à ce type de régime en 2014, alors que ce pourcentage varie entre 5 % et 21 % dans les autres provinces.

Ces résultats sont tirés d’un article publié aujourd’hui dans le bulletin Données sociodémographiques en bref, à partir principalement des données de l’Enquête canadienne sur les capacités financières de Statistique Canada.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :