Un premier portrait du travail et de la santé et de la sécurité chez les jeunes de 15 ans, tiré de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ)

Montréal, le 30 mars 2016 – L’Institut de la statistique du Québec et l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) rendent respectivement publics aujourd’hui un fascicule et un rapport sur le travail des jeunes durant l’année scolaire. Les résultats présentés dans ces deux publications s’appuient sur des analyses des données de l’ÉLDEQ recueillies en 2013, alors que les jeunes étaient âgés d’environ 15 ans et que la majorité d’entre eux étaient en troisième secondaire.

On apprend dans ces publications que 41 % des jeunes de 15 ans visés par l’ÉLDEQ ont travaillé durant l’année scolaire et que 43 % d’entre eux le faisaient pour un employeur ou pour l’entreprise de leur famille, les autres s’adonnant à de petits travaux rémunérés. Huit sur dix de ces jeunes disent occuper un emploi pour accroître leur autonomie financière.

En ce qui concerne la santé et la sécurité au travail, 68 % des jeunes ayant travaillé pour un employeur ou pour l’entreprise familiale dans le mois précédant l’enquête ont été exposés à au moins une contrainte physique, par exemple effectuer des gestes répétitifs avec les mains ou les bras, travailler le dos penché ou en torsion, ou manier sans aide des charges lourdes. Près de 21 % de ceux qui occupaient alors un emploi ont été blessés ou failli l’être. Enfin, parmi les jeunes ayant travaillé durant l’année scolaire, environ 64 % ont déjà entendu parler de santé et de sécurité au travail.

Les données recueillies et les analyses comparatives ne démontrent pas de différences entre les élèves qui travaillent et ceux qui n’occupent pas d’emploi quant à leur investissement scolaire et à leur perception de leur état de santé.

À la suite de ce premier portrait, les données sur le travail et la santé et la sécurité du travail recueillies grâce à l’ÉLDEQ pourront être analysées en relation avec d’autres aspects de la vie des jeunes documentés dans cette étude, comme le sommeil ou le rendement et la persévérance scolaires.

L’ÉLDEQ en bref

L’ÉLDEQ, réalisée par l’Institut de la statistique, est menée auprès d’un échantillon représentatif des enfants nés au Québec en 1997-1998. L’objectif principal de cette étude est de comprendre les trajectoires qui, pendant la petite enfance, conduisent au succès ou à l’échec lors du passage au système scolaire. Les collectes de données ont été financées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de la Famille, la Fondation Lucie et André Chagnon, l’Institut de la statistique du Québec, le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, l’IRSST et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

On peut consulter le fascicule et les autres publications tirées de l’ÉLDEQ sous l’onglet « Publications » du site Web de l’étude.

Le rapport est disponible sur le site Web de l’IRSST.



L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et pour tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Premier centre de recherche en SST au Canada, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) mène et finance des recherches pour éliminer les risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des travailleurs et pour favoriser leur réadaptation.

Sources :