Baisse de l’activité économique en août 2017

Québec, le 28 novembre 2017. – Le produit intérieur brut (PIB) réel aux prix de base du Québec enregistre une baisse de 0,5 % en août après avoir connu une hausse de 1,3 % en juillet. Au Canada, le PIB enregistre également une baisse de 0,1 %. Le ralentissement observé au Québec est assez généralisé. En effet, 11 des 20 grands secteurs connaissent une baisse non négligeable de leur niveau de production en août et 6 autres connaissent une stagnation de leur niveau de production. Seuls 3 des 20 grands secteurs échappent à ce repli et enregistrent une croissance de leur activité. Il s’agit des services d’hébergement et de restauration (+ 1,0 %); des services professionnels, scientifiques et techniques (+ 0,3 %); et du commerce de gros (+ 0,8 %).

Par ailleurs, le PIB du Québec pour les huit premiers mois de 2017 progresse de 2,9 % par rapport aux mêmes mois de 2016. Au Canada, ce taux est de 3,5 %.

Diminution de la production de biens

En août 2017, les industries productrices de biens enregistrent une baisse de 1,6 % après avoir connu une hausse de 2,7 % en juillet. Le secteur de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (– 2,4 %), le secteur de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz (– 8,0 %), celui de la fabrication (– 1,2 %) de même que celui de la construction (– 1,6 %) enregistrent une baisse de leur niveau d’activité. Le niveau de production du secteur des services publics est, pour sa part, demeuré inchangé.

Repli de la production de services

Du côté des services, la production connaît également un repli de 0,1 % en août, faisant suite à une hausse de 0,7 % en juillet. Plusieurs secteurs enregistrent une baisse de leurs activités au mois d’août, dont le commerce de détail (– 1,0 %); les services de transport et d’entreposage (– 0,4 %); les services immobiliers et les services de location et de location à bail (– 0,2 %); les services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d’assainissement (– 0,7 %); les services d’enseignement (– 0,7 %); les soins de santé et l’assistance sociale (– 0,2 %); et les arts, spectacles et loisirs (– 0,2 %). En revanche, les services d’hébergement et de restauration, les services professionnels, scientifiques et techniques ainsi que le commerce de gros connaissent une hausse de leur niveau de production.

Par ailleurs, au cours des huit premiers mois de 2017, les industries productrices de services connaissent plutôt une croissance de 3,1 %, alors que les industries productrices de biens affichent une hausse de 2,2 % par rapport à la même période de 2016.

Le secteur de la fabrication affiche une décroissance

La production du secteur de la fabrication diminue de 1,2 % en août, après avoir connu une hausse de 2,3 % en juillet. La baisse en août est attribuable tant au repli de 0,8 % enregistré dans le secteur de la fabrication de biens durables qu’à la baisse de 1,8 % observée dans le secteur de la fabrication de biens non durables.

En ce qui concerne les industries de fabrication de biens durables, la baisse provient essentiellement des sous-secteurs de la fabrication de produits minéraux non métalliques ainsi que de la fabrication de produits métalliques. En revanche, le sous-secteur de la fabrication de machines enregistre une hausse du niveau de sa production. Pour ce qui est des industries de fabrication de biens non durables, la décroissance est attribuable principalement aux sous-secteurs de la fabrication du papier, de la fabrication de produits chimiques et de la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc.

Diminution dans l’industrie de la construction

La production de l’industrie de la construction fléchit de 1,6 % en août, après avoir enregistré une hausse de 0,5 % en juillet. La baisse en août est expliquée essentiellement par les pertes enregistrées dans les secteurs de la construction résidentielle et des travaux de génie. En revanche, on observe une hausse dans le secteur des bâtiments non résidentiels.

Hausse dans le commerce de gros et baisse dans le commerce de détail

La production du commerce de gros augmente de 0,8 % en août, après avoir connu une hausse de 2,8 % en juillet et une baisse de 0,8 % en juin. Les gains enregistrés chez les grossistes-distributeurs de produits alimentaires, de boissons et de tabac (+ 2,9 %), chez les grossistes-distributeurs de produits divers (+ 3,5 %) de même que chez les grossistes-distributeurs de véhicules automobiles et de leurs pièces (+ 5,0 %) expliquent en bonne partie la hausse en août.

La production du commerce de détail diminue de 1,0 % en août, après avoir connu une stagnation en juillet. La baisse en août est expliquée essentiellement par les baisses enregistrées chez les marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces (– 3,5 %), chez les magasins de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (– 5,8 %) ainsi que chez les magasins de produits de santé et de soins personnels (– 2,6 %).

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :