Même profession, salaires différents : les femmes professionnelles moins bien rémunérées

Même profession, salaires différents : les femmes professionnelles moins bien rémunérées

Dans le cadre de la Journée internationale des femmes, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) diffuse une capsule comparant le salaire horaire des hommes et des femmes exerçant une même profession. Les résultats portent sur les travailleurs et travailleuses à temps plein en 2012 et sont tirés de deux sources de données, soit l’Enquête sur la population active et l’Enquête sur la rémunération globale. L’approche multi-source offre l’avantage d’examiner la rémunération relative des femmes québécoises travaillant à temps plein sous différents angles.

Trois principaux constats ressortent de cette capsule. D’abord, les résultats mettent en évidence que, toutes professions confondues, la rémunération horaire des Québécoises et des Canadiennes s’est améliorée par rapport à celle de leurs homologues masculins au cours des 15 dernières années; les Québécoises s’en sortent mieux que les Canadiennes. Cette capsule révèle également que, dans les emplois de niveau professionnel selon la Classification nationale des professions, ceux typiquement féminins sont généralement moins bien rémunérés que ceux typiquement masculins. Enfin, les deux sources de données utilisées montrent que l’écart salarial entre les hommes et les femmes existe aussi à l’intérieur d’une même profession.