Tableau statistique

Les 10 professions1 hautement qualifiées (niveau A) présentant les plus fortes augmentations de la présence de femmes en 2006, Québec, 1991 et 2006


Professions (CTP91 Historique) Code
CTP91H
Code
CNP
Niveau de
compétence2
Caractère
traditionnel3
Population active
féminine
Répartition
du sexe
Différence de
coefficient4
Rang
Effectif








2006 2006 1991 2006      1991 2006  1991 2006 2006






                n %

Spécialistes des ressources humaines B021 1121 A INT T 3 150 9 990 42,9 66,3 0,44 37
Dentistes D013 3113 A FNT INT 570 1 630 19,2 39,0 0,39 178
Conseillers pédagogiques et conseillers d'orientation E133 4143 A T T 2 070 2 845 54,5 74,8 0,35 125
Chimistes C012 2112 A INT INT 720 2 375 27,6 44,8 0,33 142
Médecins spécialistes D011 3111 A INT INT 1 215 3 285 23,7 38,9 0,29 108
Peintres, sculpteurs et autres artistes des arts plastiques F036 5136 A INT T 1 260 2 010 38,8 54,5 0,28 164
Omnipraticiens et médecins en médecine familiale D012 3112 A INT INT 3 025 4 700 30,8 43,4 0,22 82
Économistes, recherchistes et analystes des politiques économiques E032 4162 A INT INT 405 1 410 25,3 37,5 0,22 199
Avocats et notaires (au Québec) E012 4112 A INT INT 4 735 8 455 33,6 45,0 0,19 46
Agents en valeurs, agents en placements et courtiers B013 1113 A INT INT 760 2 025 30,7 41,7 0,19 163
  
Total des 10 professions 17 910 38 725 33,7 49,2
Total des 81 professions hautement qualifiées 235 950 361 030 51,3 54,9
Total des 506 professions 1 517 370 1 849 395 44,1 47,1

1. Sélection des 10 professions ayant les plus fortes hausses et excluant celles comptant moins de 1 000 personnes en 2006.
2. Le niveau de compétence reflète les conditions d'accès pour exercer la profession. Quatre niveaux de compétence sont définis auquel on rattache habituellement un niveau de formation : selon un ordre décroissant nous avons, A-Professionnel (universitaire), B-Technique (collégial ou secondaire professionnel ou formation d’apprenti), C-Intermédiaire (diplôme secondaire général) et D-Élémentaire (études secondaires non terminées). À ces quatre niveaux s’ajoute la Gestion.
3. Le caractère traditionnel est attribué à une profession dont la représentation du sexe en 2006 est ≥ 47,1 % chez les femmes et est ≥ 52,9 % chez les hommes. En 1991, ces proportions sont respectivement de ≥ 44,1 % et ≥ 55,9 %.
FNT = Fortement non traditionnelle INT = Intermédiaire non traditionnelle T = Traditionnelle
4. La différence de coefficient tient compte de deux dimensions. Elle compare la position de la représentation du sexe de la profession à celle obtenue par l’ensemble de la population active du sexe et montre l’évolution entre deux recensements.
  
Source : Statistique Canada, Recensements canadiens.
Compilation : Institut de la statistique du Québec.
 
2 février 2010

Signes conventionnels utilisés dans les tableaux