Nouvelles perspectives démographiques du Québec et de ses régions : vers une population de 10 millions en 2061

Québec, le 9 septembre 2014 – La population du Québec devrait croître de 8 à 9 millions entre 2011 et 2027, pour atteindre 10 millions vers 2061. Si les tendances récentes se maintiennent, le Québec ne connaîtrait donc pas de déclin de sa population totale. La croissance devrait cependant ralentir graduellement, dans un contexte de vieillissement démographique toujours plus accentué. Ces résultats sont tirés des Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2011-2061, diffusées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

S’appuyant sur les nouvelles données de la population québécoise et sur les tendances récentes en matière de fécondité, de mortalité et de migration, le scénario de référence de ces projections (édition 2014) annonce les principaux faits saillants suivants :

  • En 2061, la population du Québec compterait 2,1 millions de personnes de plus qu’en 2011. À lui seul, le groupe des 65 ans et plus augmenterait de 1,6 million, s’élevant ainsi à près de 2,9 millions. La part des aînés dans la population totale devrait grimper à plus de 28 % en 2061, comparativement à 16 % en 2011.


  • Le nombre de personnes de 65 ans et plus surpasserait celui des jeunes de moins de 20 ans à compter de 2023. Ces derniers verraient leur nombre se maintenir entre 1,7 et 2,0 millions au cours de la période de projection et leur part dans la population totale se stabiliser autour de 20 %.


  • Parmi les aînés, la croissance du groupe des 80 ans et plus sera particulièrement marquée. Leur nombre se hisserait de 329 000 en 2011 à 1,2 million en 2061.


  • L’effectif des 20-64 ans plafonnerait en 2017 autour de 5,13 millions, pour ensuite diminuer peu à peu jusqu’à 4,94 millions en 2030 . Il retrouverait par la suite un léger mouvement à la hausse pour atteindre 5,19 millions de personnes en 2061. Bien que le nombre des 20-64 ans ne devrait varier que modérément, la part de ce groupe dans la population totale est appelée à diminuer fortement, passant de 63 % en 2011 à 51 % en 2061.


  • L’accroissement naturel du Québec, soit le nombre de naissances moins le nombre de décès, demeurerait positif jusqu’en 2033. Par la suite, le nombre de décès surpasserait celui des naissances.


  • Par rapport à l’édition 2009, l’édition 2014 des perspectives démographiques revoit légèrement à la hausse les projections de la population du Québec et de presque toutes ses régions.


  • Treize des dix-sept régions administratives du Québec continueraient de croître au moins jusqu’en 2036. Les augmentations les plus marquées sont projetées à Laval et dans Lanaudière (31 % chacune). Les quatre régions susceptibles de connaître un déclin de leur population totale d‘ici 2036 sont le Saguenay–Lac-Saint-Jean (– 0,5 %), le Bas-Saint-Laurent (– 1,8 %), la Côte-Nord (– 2,7 %) et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (– 3,9 %).


  • En augmentation dans toutes les régions, la proportion des 65 ans et plus pourrait dépasser 33 % en 2036 dans les trois régions suivantes : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Bas-Saint-Laurent et Mauricie. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean suit de près avec 32 %.


  • Seules sept régions administratives connaîtraient une croissance du groupe des 20-64 ans entre 2011 et 2036. Parmi celles-ci, le Nord-du-Québec et Laval devraient enregistrer les plus fortes hausses, soit 16 % et 14 % respectivement.


  • La grande région métropolitaine de Montréal, qui atteint 4 millions d’habitants en 2014, devrait voir sa part dans la population québécoise croître progressivement et franchir le seuil du 50 % vers 2027.


  • En 2061, le Québec compterait un million de ménages privés de plus qu’en 2011, pour un total de 4,4 millions.

Outre le scénario de référence qui poursuit la tendance des dernières années, un scénario fort et un scénario faible ont également été produits afin de dessiner l’intervalle des évolutions les plus vraisemblables. La projection couvre la période allant de 2011 à 2061 pour le Québec et de 2011 à 2036 à l’échelle régionale. Le découpage géographique utilisé est celui des 17 régions administratives et des 6 régions métropolitaines de recensement. La diffusion des résultats des perspectives démographiques des 104 MRC du Québec se fera en octobre 2014.

En plus d’un rapport d’analyse, de nombreux tableaux contenant des résultats détaillés sont disponibles sur le site Web de l’Institut de la statistique du Québec.


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Frédéric F. Payeur
    Démographe
    Tél. : 418 691-2406, poste 3114
  • Chantal Girard
    Démographe
    Tél. : 418 691-2406, poste 3062
  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411


  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec