Les bibliothèques publiques de plus en plus utilisées

Québec, le 12 février 2015 – Comparée aux bibliothèques publiques de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et des États-Unis, l’utilisation des services des bibliothèques publiques québécoises progresse de façon assez importante entre 2002 et 2012. Ainsi, on compte six prêts par habitant au Québec en 2002 et sept prêts en 2012, tandis que l’Ontario enregistre 10 prêts par habitant pour chacune de ces années. Le nombre d’entrées physiques par habitant passe de 3,7 entrées en 2007 à 4,0 en 2012 dans les bibliothèques québécoises, tandis qu’en Ontario ce nombre régresse, passant de 5,8 à 5,5. C’est ce que révèle le bulletin intitulé Les bibliothèques publiques québécoises de 2002 à 2012, publié aujourd’hui par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l’Institut de la statistique du Québec.

Croissance de la proportion d’usagers inscrits au Québec

En 2002, 2007 et 2012, la proportion des usagers inscrits à la bibliothèque publique parmi la population desservie au Québec passe successivement de 31 % à 36 % et à 35 %. En Ontario, le nombre d’usagers augmente moins rapidement que la population, de telle sorte que la proportion d’usagers recule, passant de 50 % à 42 % et à 37 %. La situation est semblable en Colombie-Britannique où les taux sont respectivement de 52 %, 45 % et 39 %.

Tous les indicateurs d’utilisation des services des bibliothèques québécoises affichent des valeurs inférieures à celles des bibliothèques étrangères, mais cet écart tend à rétrécir.

Une offre de services en croissance

Au Québec, la proportion de la population qui est desservie par une bibliothèque augmente, tout comme la superficie des bibliothèques et le nombre de documents imprimés de leurs collections. Leur nombre d’heures d’ouverture est équivalent à celui de l’Ontario, mais nettement inférieur à celui de la Colombie-Britannique ou des États-Unis. Le nombre de bibliothécaires et de postes branchés à Internet demeure inférieur à ceux des autres provinces ou des États-Unis. Néanmoins, les dépenses de fonctionnement des bibliothèques publiques du Québec passent de 28 $ par habitant à 44 $, alors qu’en Ontario elles passent de 40 $ à 49 $.

Ces renseignements proviennent de la publication Optique culture no 36 que l’on peut consulter sur le site Web de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.

 


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Benoit Allaire
    Chargé de projet
    Tél. : 418 691-2414, poste 3170
  • Sylvain Carrier
    Conseiller en communication
    Tél. : 418 691-2403, poste 3329
    Cellulaire : 418 655-2411
  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec