Malgré un pic de décès en décembre, l’espérance de vie reste stable en 2014

Québec, le 12 mai 2015 – L’estimation provisoire du nombre de décès survenus au Québec en 2014 s’élève à 63 000, soit une augmentation de 2 200 décès par rapport à 2013. Ce chiffre est supérieur à la hausse annuelle moyenne d’environ 600 constatée au cours des dix années précédentes.

Combinée à la hausse normale liée au vieillissement, la saison grippale particulièrement sévère de l’hiver dernier provoque un grand nombre de décès en décembre et plombe le bilan d’une année autrement fidèle à la tendance récente. Les données préliminaires annoncent un pic de décès encore plus prononcé en janvier 2015. Le même phénomène avait été observé à l’hiver 2012-2013, mais dans une moindre intensité.

La hausse marquée du nombre de décès n’empêche pas l’espérance de vie à la naissance de se maintenir au même niveau qu’en 2013, soit 80,2 ans chez les hommes et 84,1 ans chez les femmes. La durée de vie moyenne des Québécoises et Québécois demeure ainsi parmi les plus élevées au monde. Depuis environ vingt ans, les hommes gagnent habituellement près de 4 mois d’espérance de vie en moyenne chaque année, tandis que les femmes en gagnent un peu plus de 2 par année. Comme l’espérance de vie masculine progresse plus rapidement, l’écart de longévité favorisant les femmes continue de s’atténuer. Il est d’un peu moins de 4 ans en 2014 comparativement à près de 8 ans à la fin des années 1970.

Les gains d’espérance de vie enregistrés au cours de la dernière décennie sont surtout attribuables à la baisse de la mortalité des personnes âgées. Ceci se traduit par une croissance très soutenue de l’espérance de vie à 65 ans, particulièrement chez les hommes. En 2014, celle-ci atteint 19,1 ans chez les hommes et 22,2 ans chez les femmes.

Ces résultats sont tirés du bulletin Coup d’œil sociodémographique, no 40 publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec, accompagné de nombreux tableaux de données.

L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :