Croissance économique du produit intérieur brut : les régions minières se démarquent en 2014

Québec, le 17 septembre 2015 – En 2014, le produit intérieur brut aux prix de base en dollars courants (PIB) se chiffre à 346 372 M$ au Québec. La croissance atteint 2,8 %, ce qui représente également une croissance annuelle moyenne de 2,8 % au cours des six dernières années. Les régions minières continuent de profiter du dynamisme du secteur minier et enregistrent les taux de croissance les plus élevés du Québec en 2014 : le Nord-du-Québec (+ 9,5 %), la Côte-Nord (+ 7,1 %) et l’Abitibi-Témiscamingue (+ 6,2 %).

Les croissances des autres régions administratives se concentrent autour de la moyenne québécoise. Ainsi, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, Chaudière-Appalaches, les Laurentides et la Montérégie présentent une augmentation de 2,7 %, tandis que l’Estrie, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Laval et Lanaudière affichent une hausse de 2,6 %. Les régions du Bas-Saint-Laurent, de Montréal et du Centre-du-Québec croissent de 2,5 % et la région de la Mauricie augmente de 2,4 %. Enfin, les régions de la Capitale-Nationale et de l’Outaouais connaissent une augmentation de leur PIB de 2,3 % en 2014.

Le Québec hors RMR s’en tire mieux que l’ensemble du Québec

Le territoire du Québec hors région métropolitaine de recensement (RMR) présente une hausse de son PIB de 3,6 %, soit un taux qui dépasse largement ceux des six RMR du Québec. En particulier, Saguenay augmente de 2,9 %, alors que les autres RMR voient leur PIB augmenter d’un taux inférieur à la moyenne québécoise : Montréal (+ 2,6 %), Sherbrooke (+ 2,4 %), Québec (+ 2,3 %),Trois-Rivières (+ 2,2 %) et Gatineau (+ 2,2 %).


L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le coordonnateur statistique pour le Québec et la pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :