La santé des Québécois : 25 indicateurs pour en suivre l’évolution

Montréal, le 20 décembre 2016 – L’Institut de la statistique du Québec diffuse, aujourd’hui, une étude concernant la santé des Québécois. Basés sur les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 25 indicateurs décrivent l’état de santé physique et mentale, l’utilisation des services et les habitudes de vie des Québécois.

Plusieurs améliorations depuis 2007

L’usage quotidien de la cigarette est en baisse chez les Québécois de 12 ans et plus, la proportion de fumeurs étant passée de 19 % en 2007-2008 à 15 % en 2013-2014. L’exposition à la fumée secondaire dans la maison est également en baisse. De plus, des améliorations sont observées sur le plan de l’activité physique : la proportion de Québécois actifs ou moyennement actifs passe de 59 % à 64 % au cours de la même période.

La proportion de Québécois présentant des limitations est à la hausse

La proportion de Québécois de 12 ans et plus ayant un problème de santé chronique diagnostiqué par un professionnel de la santé est demeurée stable entre 2007-2008 et 2013-2014. En revanche, les Québécois touchés par des limitations, en raison de problèmes de santé de longue durée, voient leur proportion augmenter (de 24 % à 29 %). Il convient également de noter que la proportion de personnes présentant un surplus de poids ou de l’obésité s’accroît durant la période étudiée. Par exemple, l’obésité fait un bond de 2 % (de 15 % à 17 %).

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :