Hausse de l’emploi et du taux de chômage au mois d’août

Montréal, le 9 septembre 2016 – En août, l’emploi est en hausse au Québec (+ 21 900; + 0,5 %) et au Canada (+ 26 200; + 0,1 %). Le taux de chômage augmente de 0,1 point au Québec (7,1 %) tout comme au Canada (7,0 %), à la suite d’une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. C’est ce qui ressort de l’analyse des données sur l’emploi et la population active diffusée par l’Institut de la statistique du Québec, à partir des résultats de l’Enquête sur la population active1 rendus publics, aujourd’hui, par Statistique Canada.

L’emploi croît dans le secteur des services (+ 20 600) et varie peu dans celui des biens (+ 1 300).

Par rapport à août 2015, l’emploi montre une variation de 33 600 au Québec (+ 0,8 %) et de 77 400 dans l’ensemble du Canada (+ 0,4 %).

Par rapport à l’été 2015, le nombre d’étudiants en emploi a diminué

Durant l’été 2016 (mai, juin, juillet et août), 283 400 étudiants (personnes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l'école à temps plein en mars et qui ont l’intention de retourner aux études à l'automne) ont occupé un emploi. L’emploi d’été étudiant se répartit entre le temps partiel (177 900) et le temps plein (105 500). On dénombre 172 700 femmes en emploi comparativement à 110 800 hommes. L’analyse selon le groupe d’âge révèle que les étudiants en emploi se retrouvent surtout chez les 17 à 19 ans (113 000) et les 20 à 24 ans (138 300), puisqu’on en compte 32 200 chez les 15 et 16 ans.

Par rapport à l’été 2015, le nombre d’étudiants en emploi se contracte (– 17 100; – 5,7 %). Ce repli s’observe seulement chez les hommes (– 18 900), puisque l’emploi reste stable chez les femmes (+ 1 800). L’emploi à temps partiel (– 12 300) fléchit ainsi que celui à temps plein (– 4 800). Par ailleurs, on constate que tous les groupes d’âge affichent un recul de l’emploi.

Par rapport à la moyenne des mois de mai à août 2015, le taux d’emploi et le taux d’activité des étudiants diminuent respectivement de 2,3 points et de 3,4 points pour s’établir à 52,7 % et à 61,9 %. En ce qui concerne le taux de chômage, il baisse de 0,9 point pour se fixer à 14,9 %.

 

1. « Les estimations mensuelles tirées de l'Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et ainsi sujettes à une certaine variabilité d’autant plus importante lorsqu’elles sont ventilées selon le sexe, l’âge, les régions, les industries, etc. Les estimations mensuelles se caractérisent également par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes. »

 

L’Institut de la statistique du Québec publie mensuellement les Résultats de l’Enquête sur la population active pour le Québec à partir des données diffusées par Statistique Canada. Ce document, disponible sur le site Web de l’Institut à 14 h, constitue une analyse détaillée accompagnée de tableaux et de graphiques.


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Sources :

  • Marc-André Demers
    Analyste en statistiques du travail
    Tél. : 514 876-4384, poste 6212
  • Centre d'information et de documentation
    Tél. : 418 691-2401
    ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
  • Compte Twitter : http://twitter.com/statquebec