Au Québec, 1,2 million de personnes vivent seules

Québec, le 6 février 2018. – Au Québec, 1,2 million de personnes vivent seules, selon les données du Recensement de 2016. Ce nombre représente 17 % de la population de 15 ans et plus. La part de personnes vivant seules est à la hausse et a doublé depuis 1981, alors que 8 % de la population québécoise avait été recensée comme vivant seule dans son lieu habituel de résidence. Ces résultats sont tirés d’un article intitulé « Combien de personnes vivent seules au Québec en 2016? », publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec dans le bulletin Données sociodémographiques en bref.

Les femmes vivent globalement un peu plus souvent seules (18 %) que les hommes (17 %), mais d’importantes différences se dessinent lorsque l’âge est pris en compte. Chez les femmes, la part de personnes vivant seules varie entre 9 % et 38 %, taux respectivement observés chez les 35-44 ans et les 80-84 ans. Par contre, chez les hommes, cette part se maintient généralement autour de 20 %, peu importe le groupe d’âge. Avant 60 ans, vivre seul est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, alors que la situation inverse s’observe au-delà de cet âge.

On vit plus souvent seul au Québec que dans l’ensemble du Canada, où la part est de près de 14 % de la population de 15 ans et plus. C’est le cas dans tous les groupes d’âge, à l’exception des plus âgés. Chez les 85 ans et plus, le Québec est l’une des provinces affichant la plus faible part de personnes vivant seules.

Les proportions varient grandement à l’échelle des régions administratives. Montréal est celle qui compte, toutes proportions gardées, le plus de personnes vivant seules (21 %). À l’opposé, le Nord-du-Québec (9 %) et, dans une moindre mesure, les régions adjacentes à Montréal (entre 12 % et 15 %) sont celles qui en comptent le moins.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :