Méthodologie(s)


  • Contexte

    • L’Enquête annuelle sur les bibliothèques publiques (EABP) constitue la source nationale de données sur les bibliothèques du Québec. Elle doit obligatoirement être remplie dans le cadre des programmes ministériels d’aide aux bibliothèques publiques1. Elle est réalisée par le ministère de la Culture et des Communications (MCC), en collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). À l’aide d’une méthodologie éprouvée, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) analyse une partie des données recueillies par l’enquête. Cette méthodologie permet de valider les données relatives aux collections (fonds), aux acquisitions, aux usages, aux usagers ainsi qu’aux données financières déclarées; et de combler les renseignements manquants par l’imputation de données cohérentes. L’enquête est menée au cours du printemps et le taux de réponse global est de 100 %.



      1. Texte reproduit de : MCC et BAnQ, EABP 2018, Définitions et directives.
  • Objectif

    • L’objectif général de l’EABP est de produire et de diffuser des statistiques sur les bibliothèques publiques québécoises qui soient en adéquation avec les normes internationales, ainsi que les besoins du milieu documentaire québécois et du gouvernement. Les données recueillies à l’aide d’un formulaire Web portent notamment sur l’ensemble des collections constituant le fonds de la bibliothèque, les documents ajoutés à une collection durant l’année de référence, les services et usages de la bibliothèque, l’accès et les installations, le personnel, les revenus et les dépenses de fonctionnement et d’investissement. L’année financière des BPA (1er janvier au 31 décembre) et des Réseaux BIBLIO (CRSBP) (1er avril au 31 mars) sert de période de référence pour les données comptabilisées.

  • Bibliothèques à l'étude

    • Au Québec, le réseau des bibliothèques publiques s’organise autour de trois types de bibliothèques2, au sujet desquelles l’OCCQ diffuse des données :

      • les bibliothèques publiques autonomes (BPA), qui s’adressent aux municipalités de 5 000 habitants et plus.
      • les bibliothèques affiliées aux Réseaux BIBLIO (aussi appelés Centres régionaux de services aux bibliothèques publiques (CRSBP)), lesquels s’adressent aux municipalités de moins de 5 000 habitants.
      • Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), qui offre notamment des services aux Québécois par l’entremise de la Grande Bibliothèque et de ses services à distance.


      2. Ministère de la Culture et des Communications [Québec] (2018, mis à jour le 7 mai 2018), « Lecture et livre, Bibliothèques publiques » [en ligne]. [https://www.mcc.gouv.qc.ca/index.php?id=4375#c24666] (consulté le 3 octobre 2018).
  • Traitement des données

    • À la suite d’une première étape de validation par BAnQ, les données sources fournies par les BPA, les Réseaux BIBLIO (CRSBP) et BAnQ sont acheminées à l’Observatoire qui évalue, pour un certain nombre de questions, la cohérence des réponses et la vraisemblance des volumes déclarés afin d’identifier des données aberrantes dans les observations fournies par les bibliothèques publiques autonomes. La direction de la méthodologie de l’Institut traite la non-réponse partielle aux questions. À la suite de ce processus, l’Observatoire publie, sur son site Web, une série de tableaux présentant les résultats officiels de l’enquête sous la forme de statistiques générales.

  • Traitement de la non-réponse partielle

    • Pour diverses raisons, certains répondants sont dans l’incapacité de répondre à une question posée, occasionnant une non-réponse partielle ou des données incohérentes. La direction de la méthodologie de l’Institut se charge de traiter la non-réponse partielle aux questions en remplaçant la valeur manquante par une valeur, appelée imputée, qui se doit d’être la plus près possible de la valeur réelle de la variable, quoiqu’inconnue, et de respecter la plausibilité et la cohérence interne. Deux méthodes d’imputation de la non-réponse partielle sont utilisées : l’imputation par le quotient (la méthode principalement utilisée) et l’imputation par déduction. Diverses vérifications sont faites concernant la fiabilité des imputations statistiques obtenues et le respect des normes de confidentialité de l’Institut.

  • Liste des variables avec des valeurs imputées

    • Le tableau ci–dessous présente le coefficient de variation obtenu pour chacune des variables imputées, de 2013 à 2017. Selon le barème de l’ISQ, une estimation avec un coefficient de variation de 15 % et moins peut être diffusée sans mention. Une estimation avec un coefficient de variation de 15 % à 25 % doit être interprétée avec prudence. Une estimation avec un coefficient de variation supérieur à 25 % est une estimation imprécise, fournie à titre indicatif seulement. Il est également à noter qu’une estimation globale avec un coefficient de variation de 15 % et moins peut toutefois avoir un coefficient de variation supérieur à 15 % pour une taille de population ou une région donnée (information fournie sur demande).


    Variable 2013 2014 2015 2016 2017
    Fonds – Livres imprimés – Nombre de titres – adultes 0,60 0,15 0,24 0,38 0,37
    Fonds – Livres imprimés – Nombre de titres – enfants 0,68 0,26 0,38 0,42 0,35
    Fonds – Livres imprimés – Nombre d'unités matérielles publiées en français – total 0,11 0,00
    Fonds – Livres imprimés – Nombre d'unités matérielles publiées dans une autre langue – total 0,00 0,00
    Fonds – Livres imprimés – Nombre d'unités matérielles publiées au Québec – total 0,41 0,33 0,23 0,19 0,20
    Fonds – Publications en série imprimées – Nombre d'unités matérielles – adultes 1,48
    Fonds – Publications en série imprimées – Nombre d'unités matérielles – enfants 2,27
    Fonds – Publications en série imprimées – Nombre de titres – adultes 0,19
    Fonds – Publications en série imprimées – Nombre de titres – enfants 0,09
    Fonds – Publications en série imprimées – Nombre de titres publiés au Québec 0,40
    Fonds – Documents sonores – musique – Nombre d'unités matérielles 0,00
    Fonds – Documents sonores – musique – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 0,74 0,79 1,11
    Fonds – Documents sonores – musique – Nombre de titres 0,26 0,12 0,10
    Fonds – Documents sonores – livres audio – Nombre d'unités matérielles 0,00
    Fonds – Documents sonores – livres audio – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 1,89 1,66 1,12
    Fonds – Documents sonores – livres audio – Nombre de titres 0,03 0,01 0,03
    Fonds – Documents audiovisuels combinés – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 0,88
    Fonds – Documents audiovisuels combinés – Nombre de titres 0,07
    Fonds – Documents audiovisuels – Films – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 0,58
    Fonds – Documents audiovisuels – Films – Nombre de titres 1,45
    Fonds – Documents audiovisuels – Jeux vidéo – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 20,64
    Fonds – Documents audiovisuels – Jeux vidéo – Nombre de titres 4,85
    Fonds – Base de données – Nombre de titres publiés au Québec 0,79 0,11 0,06
    Fonds – Publications en série électroniques – Nombre de titres publiés au Québec 8,54 1,24 4,11 5,19 1,48
    Fonds – Livres numériques – nombre de titres publiés au Québec 1,73 2,00 5,37 2,85 1,82
    Fonds – Autres documents numériques – nombre de titres produits au Québec 0,00 24,01
    Fonds – Fichiers informatiques – Nombre d'unités matérielles produites au Québec 1,18
    Acquisitions – Livres imprimés – Nombre d'unités matérielles publiées au Québec 0,03
    Acquisitions – Publications en série imprimées – Nombre d'abonnements 0,07
    Acquisitions – Publications en série imprimées – Nombre d'abonnements publiés au Québec 0,14
    Acquisitions – Catalogue – Nombre de notices ajoutées par dérivation 1,96
    Acquisitions – Catalogue – Nombre de notices ajoutées par catalogue original 3,30
    Nombre d'usagers inscrits – féminins 1,27 0,21 0,28
    Nombre d'usagers inscrits – masculins 0,43 0,31 0,41
    Nombre d'usagers inscrits – institutions 0,00 0,00 0,00 0,06
    Nombre d'emprunteurs actifs 0,75
    Prêts - Documents audiovisuels - adultes - nombre d'unités matérielles 0,04
    Prêts - Documents audiovisuels - enfants - nombre d'unités matérielles 0,15
    Consultations 1,21 1,58 0,51
    Utilisation - Bases de données - nombre d'accès 16,39 5,90 1,50 4,63 2,32
    Utilisation - Documents numériques - nombre de contenus téléchargés 9,13 5,73 2,31
    Utilisation - Publications en série électroniques - nombre de contenus téléchargés 17,94
    Utilisation - Internet - nombre d'accès - total 1,28 1,11 0,73
    Nombre de questions de référence - total 1,99 1,81 1,14 0,70 0,91
    Nombre de demandes transmises par voie électronique 16,90 7,64 8,04 5,59 4,48
    Entrées physiques - Nombre annuel d'entrées 0,53 0,32 0,42 0,63 0,66
    Visites virtuelles - Nombre annuel de visites 10,34 3,01 2,42 2,08 1,44
    Employés - Autre personnel rémunéré - nombre à temps complet   0,00
    Bénévoles - nombre total d'heures de travail au cours de l'année   3,76 5,42
    Source : Institut de la statistique du Québec, Observatoire de la culture et des communications.

     

Haut de page


Définitions(s)1


Les concepts et les indicateurs définis ci-dessous ne représentent nullement la totalité des mesures existantes. Ils couvrent néanmoins les secteurs d’intérêt général.



1. Les concepts et les définitions présentés dans le présent document sont une reproduction des concepts et définitions utilisés pour le questionnaire et ceux présentés dans le document Définitions et directives accompagnant le questionnaire. Le lecteur est également invité à consulter le document Définitions et méthodes de calcul disponible dans StatBib de BAnQ, sous la rubrique « Informations » [ https://applications.banq.qc.ca/apex/f?p=306:2:::NO::: ].


POPULATION DESSERVIE

  • Population desservie – Bibliothèques publiques autonomes : la population desservie par les bibliothèques publiques autonomes est déterminée en additionnant le nombre d’habitants de toutes les municipalités de 5 000 habitants et plus qui offrent le service de bibliothèque publique sur le territoire québécois et qui reçoivent une subvention du MCC. Cette population comprend aussi :
    • la population des municipalités n'ayant pas de point de service, qui sont desservies par protocole par une BPA et dont la population est prise en compte dans le calcul de la subvention ministérielle de celle-ci;
    • la population de secteurs fusionnés à une municipalité disposant d’une BPA, et ce, même s’ils sont desservis par un Réseau BIBLIO (CRSBP) en raison d’un contrat de service;
    • la population d’un territoire est établie d’après le Décret de population du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.
  • Population desservie – Réseaux BIBLIO (CRSBP) : la population desservie par les bibliothèques affiliées aux Réseaux BIBLIO (CRSBP) est déterminée en additionnant le nombre d’habitants des municipalités de moins de 5 000 habitants dont les bibliothèques publiques sont affiliées, par protocole, à un Réseau BIBLIO (CRSBP) de leur territoire.
  • Population desservie – Bibliothèques et Archives nationales du Québec : BAnQ ayant un mandat national et ses usagers provenant de toutes les régions, la population qu’elle dessert n’entre pas dans le calcul de la population desservie par l’ensemble des bibliothèques publiques du Québec.

  • Pourcentage de la population desservie : la proportion de la population desservie par les bibliothèques publiques est le rapport entre la population desservie par une bibliothèque publique d’un territoire donné et la population totale de ce territoire.

  • Nombre de points de service : comprend le nombre de bibliothèques centrales ou principales et le nombre de bibliothèques annexes ou succursales.

  • Données par habitant (n/hab ou $/hab) : tous les calculs par habitant sont basés sur la population desservie par l’ensemble des bibliothèques publiques.

Haut de page

FONDS – COLLECTIONS

  • Fonds – Collections : le fonds des bibliothèques publiques comporte plusieurs collections. Il comprend une collection de documents imprimés (livres et publications en série), une collection de documents audiovisuels (musique, livres audio, films et jeux vidéo), une collection électronique (bases de données, publications en série électroniques, livres numériques, livres audionumériques et autres documents numériques) et une collection d’autres documents matériels (soit des documents non électroniques autres qu’un livre et un document audiovisuel).

  • Nombre de documents matériels : somme de tous les documents comptabilisés en unités matérielles, soit les livres imprimés, les documents audiovisuels et autres documents matériels.

    Collection de documents imprimés

  • Livres imprimés : documents imprimés non publiés en série, sous forme de codex. Comprend les livres en braille, les documents de musique imprimée et les publications officielles imprimées. Regroupe les livres pour adultes et pour enfants. Les statistiques portant sur les livres imprimés sont présentées en nombre d’unités matérielles. Une unité matérielle correspond à un exemplaire.

  • Publications en série imprimées : comprend les périodiques reliés en unités matérielles et les périodiques non reliés et journaux comme s’ils étaient reliés. En général, les numéros d’une année forment une unité matérielle. À partir de l’EABP 2014, le nombre d’unités matérielles des publications en série imprimées est comptabilisé dans la catégorie « Autres documents » de la section Fonds documentaires.

    Collection de documents audiovisuels

  • Documents audiovisuels : comprend les documents sonores (musique et livres audio) et les documents combinant le son et l’image (films et jeux vidéo), qui requièrent l’utilisation d’un équipement spécial pour être écoutés ou visionnés. Les microformes sont comptées dans la catégorie « Autres documents ». Les statistiques portant sur les documents audiovisuels sont rapportées en unités matérielles. Une unité matérielle correspond à un exemplaire. À partir de l’EABP 2016, les documents audiovisuels produits au Québec ne sont plus comptabilisés.

  • Documents sonores – Livres audio : livres lus à voix haute et enregistrés sur un support audio physique (cassettes et disques compacts). Comprend les méthodes de langues.

  • Autres documents matériels : documents non électroniques autres qu’un livre et un document audiovisuel. Comprend les documents tels que les jeux, les jouets, les microformes, les laissez-passer de musée, etc. Les statistiques portant sur le nombre d’autres documents matériels sont présentées en unités matérielles. Une unité matérielle correspond à un exemplaire.

    Collection documents électroniques

  • Collection électronique : concerne toutes les ressources de la bibliothèque qui sont sous forme électronique, qu’elles soient nativement numériques ou numérisées. La collection électronique comprend les bases de données, les périodiques électroniques et les documents numériques. Les statistiques portant sur la collection électronique sont comptabilisées en nombre de titres. Les bibliothèques publiques autonomes associées à un Réseau BIBLIO (CRSBP) et qui ont accès à la collection électronique de ce réseau ne comptabilisent pas ces types de documents dans leurs fonds et dans leurs acquisitions. C’est le Réseau BIBLIO (CRSBP) auquel elles sont associées qui en rend compte.

  • Bases de données : ensemble d’enregistrements descriptifs ou d’unités de contenu documentaire informatiques (données factuelles, textes, images et sons), dotés d’une interface commune et d’un logiciel pour récupérer ou exploiter les données. Comprend les bases de données disponibles pour le public, celles conservées localement ou acquises pour un accès à distance, et celles conçues par la bibliothèque. Les statistiques portant sur les bases de données sont rapportées en nombre de titres. À partir de l’EABP 2016, le nombre de bases de données produites au Québec n’est plus comptabilisé.

  • Publications en série électroniques : comprend les titres conservés localement et ceux acquis pour un accès à distance. Comprend les publications en série électroniques numérisées par la bibliothèque. Comprend aussi les titres contenus dans des bases de données. Les bibliothèques comptabilisent uniquement les titres disponibles en texte intégral et non ceux qui sont indexés. Les statistiques portant sur les publications en série électroniques sont rapportées en nombre de titres.

  • Documents numériques : unités documentaires à contenu défini, nativement numériques ou numérisées, qui ont été créées ou numérisées par la bibliothèque ou acquises sous forme numérique comme éléments de la collection de la bibliothèque. Cela comprend les livres numériques, les brevets électroniques, les documents audiovisuels en réseau et les autres documents numériques, par exemple les rapports, les documents cartographiques et musicaux, les livres audionumériques, etc. Les bases de données et les périodiques électroniques sont exclus. Cette catégorie comprend les documents conservés localement et ceux acquis pour un accès à distance ainsi que les documents numérisés par la bibliothèque.

  • Livres numériques : documents électroniques non publiés en série, sous licence ou non, dans lesquels le texte interrogeable occupe une place prépondérante et qui peuvent être considérés comme un équivalent à un livre imprimé (monographie). Les statistiques portant sur les livres numériques sont rapportées en nombre de titres. L’utilisation de livres numériques est liée à un matériel dédié ou à un logiciel de lecture ou de visionnage particulier. Les livres numériques sont prêtés aux usagers soit avec un matériel portable (liseuse), soit en chargeant le contenu sur le micro-ordinateur de l’usager, pour une période de temps limitée. Sont compris les livres numérisés par la bibliothèque et les titres contenus dans des bases de données.

  • Livres audionumériques : livres lus à voix haute accessibles en format numérique pour écoute en ligne ou hors connexion. Sont compris les titres contenus dans des bases de données. Les statistiques portant sur les livres numériques sont rapportées en nombre de titres. On compte un exemplaire pour les titres avec accès simultanés illimités. Les statistiques portant sur les livres audionumériques sont présentées en nombre de titres acquis à partir de l’EABP 2018.

  • Autres documents numériques : les statistiques portant sur les autres documents numériques sont rapportées en nombre de titres. À partir de l’EABP 2015, le nombre de titres publiés au Québec pour des documents entrant dans la catégorie « Autres documents numériques » n’est plus comptabilisé.

Haut de page

ACQUISITIONS

  • Acquisitions : documents ajoutés à une collection durant l’année de référence. Comprend les documents obtenus, par exemple, par achat, par licence, par dépôt légal, par numérisation ou par don. Les documents d’accompagnement compris dans des livres sont exclus.

  • Acquisitions – Livres imprimés : concerne l’acquisition des livres imprimés pour les adultes et les enfants et comprend les livres en braille et des documents de musique imprimée. Les statistiques portant sur l’acquisition de livres imprimés sont rapportées en nombre d’unités matérielles acquises.

  • Acquisitions – Publications en série en cours (imprimées) : documents publiés en parties successives, généralement classés par ordre numérique ou chronologique et conçus pour être publiés indéfiniment, quelle qu’en soit la périodicité. Cela comprend les journaux et les périodiques. Comprend le nombre total de publications auxquelles la bibliothèque était abonnée pendant l’année, y compris les publications ayant fait l’objet d’un réabonnement annuel. Les numéros spéciaux acquis à titre individuel sont compris dans les livres imprimés. Les statistiques portant sur l’acquisition des publications en série en cours (imprimées) sont rapportées en nombre d’abonnements acquis.

  • Acquisitions – Documents audiovisuels : concerne l’acquisition des documents audiovisuels (musique, livres audio, films et jeux vidéo) et comprend les méthodes de langues sur cassettes et disques compacts. Les statistiques portant sur l’acquisition de documents audiovisuels sont rapportées en nombre d’unités matérielles acquises.

  • Acquisitions – Autres documents matériels : concerne l’acquisition des documents non électroniques autres qu’un livre, une publication en série et un document audiovisuel. Comprend l’acquisition de documents tels que les jeux, les jouets, les microformes, les laissez-passer de musée, etc. Les statistiques portant sur l’acquisition des autres documents sont rapportées en nombre d’unités matérielles acquises.

  • Acquisitions – Bases de données : concerne l’acquisition des bases de données disponibles pour le public, qu’elles soient conservées localement ou acquises pour un accès à distance. Les statistiques portant sur l’acquisition des bases de données sont rapportées en nombre de titres acquis.

  • Acquisitions – Publications en série électroniques : concerne l’acquisition des publications en série électroniques conservées localement et celles acquises pour un accès à distance. Comprend les publications en série électroniques numérisées par la bibliothèque et les titres contenus dans des bases de données. Les statistiques portant sur l’acquisition des publications en série électroniques sont présentées en nombre de titres acquis.

  • Acquisitions – Livres numériques : comprend l’acquisition de titres contenus dans des bases de données, conservés localement ou acquis pour un accès à distance. Comprend aussi les livres numérisés par la bibliothèque. Les bibliothèques comptent un exemplaire pour les titres avec accès simultanés illimités. Les statistiques portant sur l’acquisition des livres numériques sont présentées en nombre de titres acquis.

  • Acquisitions – Livres audionumériques : comprend les titres contenus dans des bases de données. Les statistiques portant sur l’acquisition des livres audionumériques sont présentées en nombre de titres acquis, à partir de l’EABP 2018.

  • Acquisitions – Autres documents numériques : porte sur l’acquisition de documents numériques autres que les livres numériques. Les statistiques portant sur l’acquisition d’autres documents numériques sont présentées en nombre de titres acquis.

  • Retraits – Taux de renouvellement des collections : se rapporte aux livres imprimés et aux documents audiovisuels. La méthode de calcul est la suivante : (Nombre de documents acquis/Nombre de documents dans le fonds) X 100.

Haut de page

SERVICES ET USAGERS DE LA BIBLIOTHÈQUE

Usagers

  • Usagers : bénéficiaires des services de la bibliothèque. Le bénéficiaire peut être une personne physique ou morale.

  • Usagers inscrits : personnes physiques ou morales inscrites dans une bibliothèque pour utiliser ses collections ou ses services à l’intérieur ou à l’extérieur des locaux. Comprend uniquement les usagers dont l’abonnement est valide à la fin de l’année de référence.

Prêts

  • Prêts : concerne les prêts directs et le matériel fourni à un usager (adultes ou enfants) sous une forme non électronique (par exemple, un livre ou une publication en série imprimée), ou sous la forme d’un document électronique sur un support matériel (par exemple, un cédérom) ou un autre type de support (par exemple, une liseuse), ou transmis par voie électronique pour une durée limitée (par exemple, un livre numérique).

    De 2007 à 2010, le nombre de prêts aux usagers représente le nombre d’emprunts de livres imprimés, de publications en série imprimées, de documents audiovisuels et d’autres documents matériels.

    À partir de l’EABP 2011 s’ajoutent à ce qui précède les prêts de documents numériques, qui englobent notamment le prêt de livres numériques.

    À partir de l’EABP 2014, la mesure relative aux prêts de documents numériques est partagée en prêts de livres numériques et en prêts d’autres documents numériques. Les prêts massifs cessent d’être comptabilisés.

  • Prêts aux usagers : Comprend les renouvellements effectués à la demande de l’usager ainsi que les prêts enregistrés dans la bibliothèque (emprunts sur place), les prêts fournis par messagerie à des usagers distants et les prêts des livres en location. Les prêts entre bibliothèques sont exclus.

Utilisation des ressources et services électroniques (sur place et à distance)

  • Bases de données : nombre d’accès (connexions) réussis aux bases de données. Comprend les sessions sur place et à distance. Mesure présentant un pourcentage élevé de non-réponse (31,4 % en 2017). Pour obtenir plus de renseignements, consultez le tableau des variables imputées de 2013 à 2017 présenté dans les notes méthodologiques.

  • Internet – nombre d’accès : nombre d’accès total des usagers à l’Internet, à partir d’une station de travail mise à disposition par la bibliothèque ou au moyen de l’ordinateur personnel ou de l’appareil mobile de l’usager dans la bibliothèque, par le réseau de la bibliothèque.

Référence

  • Questions de référence : échange avec un usager (de vive voix, par téléphone, par courrier, par télécopie ou par voie électronique) pour répondre à une question. Cela peut également concerner des recommandations, une interprétation ou des indications relatives à l’utilisation de ces sources. Comprend l’assistance aux utilisateurs de ces ressources. Sont exclues : les demandes de renseignement, d’orientation et les questions administratives telles que trouver un agent de la bibliothèque ou repérer des équipements, préciser les horaires d’ouverture ou expliquer le fonctionnement des équipements (imprimantes ou ordinateurs, par exemple) de même que les demandes relatives à la localisation de documents du fonds déjà identifiés dans le catalogue.

  • Questions de référence transmises par voie électronique : représente le nombre de demandes d’information transmises par voie électronique à la bibliothèque (par la messagerie électronique, le site électronique de la bibliothèque ou tout autre moyen de communication en réseau). Mesure présentant un pourcentage élevé de non-réponse (37,8 % en 2017). Pour obtenir plus de renseignements, consultez le tableau des variables imputées de 2013 à 2017 présenté dans les notes méthodologiques.

Prêts entre bibliothèques

  • Prêt entre bibliothèques : prêt d’un document sous sa forme matérielle, ou fourniture d’un document ou d’une partie de document sous forme de copie d’une bibliothèque à une autre qui ne dépend pas de la même administration. Sont comptabilisés le nombre de demandes (satisfaites) de prêt reçues d’autres bibliothèques (fonction prêteur) et le nombre de demandes (satisfaites) de demandes de prêt envoyées à d’autres bibliothèques (fonction emprunteur). À partir de l’EABP 2011, les prêts entre les bibliothèques affiliées à un Réseau BIBLIO (CRSBP) sont comptés dans le nombre de prêts entre bibliothèques (demandes reçues et demandes envoyées).

 

Programmes

  • Programmes des bibliothèques : activités à caractère littéraire, culturel ou éducatif planifiées, offertes et animées par la bibliothèque pour faire connaître ses services et ses collections, à l’intérieur ou à l’extérieur de ses locaux, y compris de façon virtuelle. Comprend les activités d’animation telles que les heures du conte et les rencontres avec des écrivains, ainsi que les activités de formation comme les visites de la bibliothèque. Exclut les activités de promotion telles que les concours et articles dans les journaux.

  • Nombre d’activités : nombre total d’activités organisées pour les adultes, pour les adolescents et pour les enfants. Les expositions sont exclues du nombre.

  • Nombre de participants : nombre total d’adultes, d’adolescents ou d’enfants ayant participé aux activités organisées pour des adultes, pour des adolescents ou pour des enfants. Pour les programmes destinés aux enfants, les adultes sont comptés lorsque leur participation est significative et requise pour le bon déroulement de l’activité.

  • Expositions : nombre d’expositions tenues dans les locaux de la bibliothèque au cours de l’année de référence.

Visites

  • Entrées physiques – nombre annuel d’entrées : représente le nombre annuel d’entrées effectuées par des personnes (individus) dans les locaux de la bibliothèque. Ce relevé peut être effectué soit à l’entrée, soit à la sortie, par une des méthodes suivantes : tourniquet, comptage électronique, comptage manuel. Les bibliothèques qui ne recueillent pas cette donnée de façon continue procèdent par échantillonnage durant une semaine type de novembre et multiplient le total par 52.

  • Visites virtuelles – nombre annuel de visites virtuelles : cycles continus de recherche par un usager sur le site de la bibliothèque ou du Réseau BIBLIO (CRSBP) depuis l’extérieur de l’espace d’adresse IP de la bibliothèque (généralement depuis l’extérieur de la bibliothèque) quel que soit le nombre de pages ou d’informations consultées. Mesure présentant un pourcentage élevé de non-réponse (44,8 % en 2017). Pour obtenir plus de renseignements, consultez le tableau des variables imputées de 2013 à 2017 présenté dans les notes méthodologiques.

Haut de page

ACCÈS ET INSTALLATIONS

  • Heures d’ouverture par semaine : nombre moyen d’heures par semaine durant lesquelles les principaux services sont offerts au public. Comprend le nombre d’heures d’ouverture de tous les points de service.

  • Surface totale des locaux des bibliothèques : superficie totale (en mètres carrés) utilisée par les bibliothèques publiques autonomes centrales et les succursales pour accomplir leur mission.

  • Pourcentage d’atteinte de la norme : proportion de la superficie des locaux des bibliothèques publiques autonomes par rapport à la norme indiquée dans le document des Lignes directrices pour les bibliothèques publiques du Québec.

Haut de page

PERSONNEL

  • Employés rémunérés (ETC.) : personnes rémunérées à même le budget de fonctionnement de la bibliothèque. Comprend les bibliothécaires (employés à temps plein ou à temps partiel), les techniciens en documentation (employés à temps plein ou à temps partiel) et toute autre personne rémunérée (employés à temps plein ou à temps partiel). Le concept est défini par le nombre d’heures rémunérées et non par le nombre d’heures travaillées. Sont aussi pris en considération le responsable de la bibliothèque et les autres gestionnaires selon le diplôme obtenu, si ce diplôme est exigé pour la fonction occupée.

  • Bibliothécaires : personnes détenant un diplôme universitaire reconnu par la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec.

  • Techniciens en documentation : personnes détenant un diplôme d’études collégiales en techniques de la documentation.

  • Autre personnel rémunéré : comprend les autres gestionnaires et spécialistes professionnels ainsi que le personnel de soutien.

  • Bénévoles : personnes effectuant des tâches pour la bibliothèque sans percevoir de salaire. Les bénévoles peuvent percevoir des compensations ou des remboursements de frais occasionnés par leur activité pour la bibliothèque.

Haut de page

STATISTIQUES FINANCIÈRES – REVENUS

  • Contribution municipale : comprend la contribution municipale pour les dépenses de fonctionnement et pour les dépenses d’investissement depuis l’EABP 2014. Pour les Réseaux BIBLIO (CRSBP), la contribution municipale équivaut aux revenus tirés des cotisations des municipalités affiliées.

  • Aide financière régulière du MCC : le montant indiqué est la donnée officielle fournie par le ministère de la Culture et des Communications et ne peut être modifié.

  • Autres revenus : englobe l’aide financière autre que régulière reçue du MCC, les autres subventions d’origine publique, les subventions d’origine privée ou de sociétés (y compris les dons), les revenus générés par les activités de la bibliothèque (cotisations pour abonnements – résident, cotisations pour abonnements – non résidents, location de livres, location de tout autre document que les livres, réservation de documents, prêts entre bibliothèques, accès à Internet et aux postes informatiques, formation des usagers) de même que tous les autres revenus tels que les intérêts découlant de l’aide financière reçue en service de la dette. Pour les Réseaux BIBLIO (CRSBP), les revenus tirés des ententes conclues avec les municipalités pour des services rendus à des bibliothèques publiques autonomes sont comptabilisés parmi les autres revenus.

Haut de page

STATISTIQUES FINANCIÈRES – DÉPENSES

  • Dépenses de fonctionnement : dépenses relevant de la gestion courante de la bibliothèque. Correspond aux dépenses consacrées au personnel ainsi qu’aux ressources utilisées et renouvelées régulièrement. Elles englobent notamment les dépenses couvrant la rémunération du personnel, les locations diverses, les acquisitions documentaires et les contrats de licence, la reliure, le réseau informatique (fonctionnement et maintenance), les télécommunications, la maintenance des bâtiments, la réparation ou le remplacement du mobilier et des équipements, etc. On peut les qualifier de dépenses « courantes » ou « récurrentes ». Dans les cas où elles s’appliquent, ces dépenses comprennent aussi les taxes.

  • Dépenses pour le personnel : le montant d’argent dépensé correspond aux dépenses pour les salaires, les indemnités, les autres modes de rémunération, la formation du personnel et toutes les charges afférentes.

  • Dépenses d’acquisition : le montant d’argent dépensé correspond aux dépenses pour tous les documents entrés dans les collections de la bibliothèque, pour le public, par type de document. Ne comprend pas les dépenses pour les livres et autres documents acquis pour un nouveau bâtiment ou une extension, lesquelles sont comptées dans les dépenses d’investissement. Les coûts de reliure des documents acquis par les BPA et les Réseaux BIBLIO (CRSBP) sont exclus.

  • Dépenses d’acquisition – Bases de données : le montant d’argent dépensé représente uniquement les dépenses pour les ressources numériques et les bases de données donnant accès à plus d’un type de document numérique et pour lesquelles la ventilation par type de document n’est pas disponible.

  • Dépenses d’acquisition – Publications en série électroniques : le montant d’argent dépensé représente les dépenses pour les publications en série électroniques contenues dans des bases de données et pour lesquelles les fournisseurs peuvent fournir une ventilation par type de document.

  • Dépenses d’acquisition – Livres numériques : le montant d’argent dépensé représente les dépenses pour les livres numériques contenus dans des bases de données et pour lesquelles les fournisseurs peuvent fournir une ventilation par type de document.

  • Dépenses d’acquisition – Livres audionumériques : le montant d’argent dépensé représente les dépenses pour les livres audionumériques contenus dans des bases de données et pour lesquelles les fournisseurs peuvent fournir une ventilation par type de document. Les statistiques relatives aux dépenses d’acquisition des livres audionumériques sont comptabilisées à partir de l’EABP 2018.

  • Dépenses pour les locaux : le montant d’argent dépensé comprend les coûts de location, d’entretien et de services (eau, électricité, chauffage et évacuation) exclusifs à la bibliothèque. Comprend les dépenses relatives à la rénovation de la bibliothèque et au remplacement de mobilier ou d’équipements autres qu’informatiques.

  • Dépenses informatiques : le montant d’argent dépensé représente les coûts des ordinateurs, des réseaux (mise en service et entretien), des licences et des télécommunications. Comprend aussi les dépenses relatives à l’utilisation des plateformes donnant accès à des documents numériques (PRETNUMERIQUE.CA, par exemple) ainsi que les redevances Adobe.

  • Dépenses d’animation : comprend les dépenses engagées dans le cadre des manifestations organisées par la bibliothèque, y compris les expositions. Ne comprend pas les coûts salariaux du personnel de la bibliothèque qui participe à l’organisation et à la tenue de ces activités.

  • Dépenses diverses : comprend toutes les autres dépenses, dont les coûts de reliure des documents et de numérisation, l’achat de notices bibliographiques, les photocopies, les frais postaux, la promotion des services de la bibliothèque, les fournitures, les assurances, les transports et les communications, les études, l’équipement et, le cas échéant, les intérêts des emprunts pour toutes les dépenses qui ne sont pas des acquisitions. À partir de l’EABP 2018, les dépenses pour la reliure des documents des Réseaux BIBLIO (CRSBP seulement) s’ajouteront aux « Dépenses diverses ».

  • Dépenses d’investissement : dépenses résultant de l’acquisition ou de l’augmentation d’immobilisations. Comprend les dépenses concernant les bâtiments, qu’il s’agisse de constructions nouvelles ou d’extensions, les documents, le mobilier et les équipements pour les constructions nouvelles ou les extensions, les documents, les systèmes informatiques (logiciels et matériels), etc. Dans le cas où elles s’appliquent, ces dépenses comprennent aussi les taxes.

Haut de page

SOURCES

Source : Ministère de la Culture et des Communications (MCC) et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Enquête annuelle sur les bibliothèques publiques.

Compilation : Institut de la Statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications (OCCQ).

Mise à jour : 7 juin 2019

Haut de page