Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique des salariés du Québec

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique des salariés du Québec

Cet article examine la relation entre l’accès des salariés québécois aux pratiques de conciliation travail et vie personnelle et leur détresse psychologique à partir des données de l’Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST). Parmi les principaux résultats, on observe que les salariés ayant accès à des pratiques de conciliation affichent une meilleure santé mentale et que la détresse psychologique diminue avec la hausse du nombre de pratiques de conciliation accessibles aux salariés. L’étude révèle aussi que les femmes, les personnes titulaires d’un diplôme universitaire, les salariés syndiqués et les salariés permanents ont un meilleur accès aux pratiques de conciliation.