Tableau statistique

Revenu disponible1 par habitant, régions administratives et ensemble du Québec, 2007-2017

 Exporter en Excel 2013 : données historiques 2002-2017

2007r 2008r 2009r 2010r 2011r 2012r 2013r 2014r 2015r 2016r 2017p

$/hab.

Bas-Saint-Laurent 18 765 19 919 20 558 21 097 21 602 22 352 23 370 23 876 24 539 25 326 26 339
Saguenay–Lac-Saint-Jean 19 670 20 507 21 277 22 075 22 804 23 645 24 387 24 773 25 258 26 014 27 085
Capitale-Nationale 22 116 23 242 24 258 24 724 25 341 26 285 27 236 27 630 28 409 28 869 29 929
Mauricie 19 335 20 358 20 869 21 389 21 955 22 729 23 448 23 868 24 478 25 231 26 243
Estrie 20 263 21 221 21 459 22 059 22 623 23 585 24 330 24 821 25 494 26 383 27 507
Montréal 22 938 23 831 23 825 24 318 25 251 26 106 26 349 27 374 28 614 28 805 29 612
Outaouais 21 362 22 401 23 493 23 771 24 033 24 388 25 135 25 269 25 959 26 275 27 318
Abitibi-Témiscamingue 20 327 21 734 22 184 23 429 24 877 25 887 26 498 26 873 27 164 28 143 29 514
Côte-Nord 20 875 22 392 22 753 24 286 25 082 26 467 26 796 27 316 27 120 27 471 28 480
Nord-du-Québec 19 347 47 555 2 20 778 20 679 21 304 22 612 23 475 24 087 24 345 25 169 26 053
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 18 229 19 336 19 906 20 531 21 352 22 357 23 127 23 699 24 293 25 354 26 832
Chaudière-Appalaches 20 450 21 499 22 117 22 648 23 137 24 178 24 907 25 625 26 486 26 910 28 025
Laval 22 397 23 524 23 606 24 014 24 577 25 042 25 677 26 191 26 765 27 377 28 277
Lanaudière 21 063 21 976 22 485 23 100 23 701 24 358 25 099 25 522 26 010 26 848 27 910
Laurentides 22 432 23 392 23 835 24 467 24 890 25 877 26 431 26 867 27 617 28 420 29 472
Montérégie 22 748 23 629 24 091 24 781 25 389 26 151 26 711 27 268 27 960 28 667 29 741
Centre-du-Québec 19 552 20 583 20 737 21 462 21 871 22 886 23 533 23 835 24 680 25 402 26 514
Ensemble du Québec 21 755 22 881 23 155 23 738 24 401 25 230 25 818 26 419 27 217 27 776 28 785
  

1. Il importe de préciser que les statistiques portant sur le revenu disponible du présent tableau ne peuvent être comparées conceptuellement avec les statistiques fiscales des particuliers publiées annuellement par le ministère des Finances du Québec (MFQ) et ne visent pas les mêmes objectifs. Les indicateurs sur le revenu disponible produits par l'Institut mesurent des dimensions particulières de l'économie en conformité avec les standards et pratiques adoptés par les agences statistiques nationales et internationales, tandis que les statistiques fiscales publiées par le MFQ visent à présenter une vue d'ensemble du régime québécois d'imposition sur le revenu des particuliers.
  
Le revenu disponible, diffusé par l'Institut, est un agrégat du secteur des ménages du Système de comptabilité nationale adopté par l'ONU et il vise à mieux saisir l'évolution macro-économique d'un territoire et permet d'effectuer diverses comparaisons nationales, régionales et locales. Outre les données fiscales de Revenu Québec, l'Institut utilise, pour estimer annuellement le revenu disponible, une douzaine de sources de données. Le revenu disponible se définit comme la somme de tous les revenus reçus par les résidents d'un territoire donné moins les transferts courants versés par ceux-ci à certains secteurs institutionnels. Plus précisément, il se compose de la rémunération des salariés, du revenu net des entreprises individuelles, du revenu de location et du revenu net de la propriété. À cela s'ajoutent les transferts courants que reçoivent les ménages des non-résidents, des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), des sociétés financières ainsi que des administrations publiques comme les prestations d'assurance-emploi, de la Sécurité de la vieillesse et de l'aide sociale moins les transferts courants que les ménages versent aux non-résidents, aux ISBLSM, aux sociétés financières (cotisations aux régimes de retraite à prestations et à cotisations déterminées) ainsi qu'aux administrations publiques, tels que les impôts sur le revenu et les cotisations aux régimes d'assurance sociale. Le revenu disponible représente donc la part du revenu qui reste à la disposition des particuliers pour la consommation finale de biens et de services ainsi que pour l'épargne volontaire.
  
2. Le revenu disponible augmente fortement dans le Nord-du-Québec en 2008 en raison d'un versement spécial de 1,0 G$ du gouvernement fédéral à l'Administration régionale crie pour le règlement des questions liées à la mise en oeuvre de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.
  
Sources : Institut de la statistique du Québec, Affaires autochtones et du Nord Canada, ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Office de la sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris, Retraite Québec, Revenu Québec, Société de l'assurance automobile du Québec, Société d'habitation du Québec et Statistique Canada.
  
Compilation : Institut de la statistique du Québec.
 
21 mai 2019
 

Signes conventionnels utilisés dans les tableaux